résultats de la recherche
304 résultats trouvés
Il est encore temps
Jean-Philippe BLONDEL
Il est encore temps

Dès 14 ans

Pourquoi rester assise à étudier dans une classe alors que dehors le monde court à sa perte ? À quoi bon parler d’écologie et de développement durable si l’on ne fait rien ? Cette prise de conscience du péril climatique plonge Lou dans une grande anxiété, un désespoir qui lui ôte le goût de vivre. Heureusement un déclic va se produire : la lycéenne découvre l’activisme de la militante suédoise Greta Thunberg. On peut agir ! Avec deux camarades, Lou se lance un défi : alerter les esprits autour d’elle, mobiliser les jeunes comme les plus vieux, et organiser dans sa ville une grande manifestation pour le climat. Un récit engagé, mordant, rempli d’optimisme et de foi dans la jeunesse. Le portrait touchant d'une pasionaria du quotidien.

Quand les trains passent...
Malin LINDROTH
Jacques ROBNARD (Traducteur)
Quand les trains passent...

traduit du suédois
Dès 15 ans
Adolescent

C’était il y a dix-sept ans. La narratrice se souvient de ses années de lycée et d'une certaine Suzy, une fille paumée à qui on avait fait croire qu’un garçon de la classe était amoureux d’elle. Personne ne pensait qu’elle marcherait dans l’histoire à ce point, mais pour se sentir aimée, Suzy était prête à tout. De défis idiots en mensonges, le canular avait dégénéré jusqu’au sordide : un viol collectif. Dix-sept ans de silence et celle qui fut spectatrice passive parle. Une confession brute, brutale. Un texte qui prend à la gorge.

 
A tire d'elle - 1973
Pascal RUTER
A tire d'elle - 1973

Dès 15 ans

Septembre 1973. Solweig fait sa rentrée en seconde. La vie reprend son cours, même si cette année s’annonce différente des précédentes : son petit ami Valentin n’est pas dans son lycée mais apprenti mécanicien, ses parents ont divorcé, et sa meilleure amie Julie est obsédée par le sexe. Solweig, elle, ne se sent pas encore prête. Entre les répétitions du groupe de rock de Valentin, les boums, les visites chez un discret professeur d’histoire, une virée en Angleterre, Solweig s’éveille avec lucidité aux réalités du monde et cherche sa voie. Chronique touchante d’une époque – celle des vinyles, des VHS et des cabines téléphoniques – mais l’adolescence est éternelle...

Esperluette
Anne VANTAL
Esperluette

Dès 15 ans

Cette lettre à Jordan, elle a brusquement éprouvé le besoin de l’écrire, après être retournée par hasard sur le « lieu du crime ». Une lettre pour parler d’elle, de lui, de leur passé. Il lui aura fallu des années pour trouver les mots de leur histoire, celle de gamins inséparables complices des mauvais coups, devenus lui petit escroc pervers et elle lâche aventurière. Jusqu’au funeste épilogue...  Comment se pardonner, se racheter ?

 
Je veux un chat et des parents normaux, Le journal de Taloula, l'intégrale
Marion ACHARD
Je veux un chat et des parents normaux, Le journal de Taloula, l'intégrale

traduit
Dès 8 ans

Taloula se confie à son cher journal. Elle se dit qu’elle n’a vraiment pas de chance dans la vie, avec des parents artistes de cirque qui se fichent de ses bonnes notes, un grand frère casse-pieds et une inaptitude à se faire des amis. Si au moins elle pouvait se consoler en adoptant un chat… mais son père est allergique. Les vacances d’été n’améliorent pas les choses : ses parents ont décidé d’emmener leurs enfants en tournée en Bretagne dans une minuscule caravane. Vivement la rentrée au collège ! Mais le premier jour en sixième n'est pas à son goût : les profs sont nuls, son emploi du temps est nul et Adèle, sa meilleure amie, n’est plus dans sa classe. Pire, on la fait asseoir à côté de Jean, un clone de son insupportable frère.

PLS
Joanne RICHOUX
PLS

traduit
Dès 15 ans

Soirée d’Halloween. Sacha navigue chez lui entre sa sœur jumelle, la fille dont il est amoureux et ses amis. De pièce en pièce, il traîne sa mélancolie et noie ses démons dans les volutes et les vapeurs d’alcool. Jeux de regards, frottements des corps, plaisirs furtifs, assauts repoussés… Les heures s’égrènent à vouloir tuer le temps. Bad trip ? Et si une lumière brillait quand même au bout de la nuit ? Un roman noir, au verbe vif et cru, qui se lit d’une traite. Une œuvre ancrée dans son époque, qui sonde les affres des solitudes adolescentes, les fêlures de chacun, mais fait aussi entendre l’urgence d’aimer et d’être aimé. 

 
Ma nuit d'amour (NE)
Frédérique DEGHELT
Ma nuit d'amour (NE)

Dès 15 ans

Elle a 15 ans et se trouve vraiment idiote. Comment a-t-elle pu croire que ce garçon de 21 ans ne la prenait pas pour une gamine ? Pourtant il l'a dit, elle l'entend encore chuchoter à son oreille : "Bientôt, nous passerons toute la nuit ensemble toi et moi, et nous ferons l'amour." Aucun garçon ne lui avait dit une chose pareille ; alors elle veut y croire.

Météore
Antoine DOLE
Météore

traduit
Dès 15 ans

Née garçon, Sara se sait être fille depuis la prime enfance. Avant même de pouvoir le formuler, de le comprendre. Mais elle a dû grandir emprisonnée dans un corps subi, moulée dans les lois de la masculinité, à ne pas pouvoir supporter son reflet dans un miroir. Une erreur ? Une anomalie ? Il fallait un changement, un réalignement de ce corps, et c’est à seize ans que Sara débute sa transition pour être celle qu’elle est, se sentir enfin vivante. S’autoriser à être un météore que plus rien n’arrête, même pas les coups et les insultes. Un monologue saisissant et maîtrisé sur un sujet trop longtemps tabou. Un plaidoyer pour la tolérance.

 
Une photo de vacances
Jo WITEK
Une photo de vacances

Dès 8 ans

Chez les Manzatti, on n’est pas riches mais la virée estivale loin de la cité, c’est sacré ! Cette année, direction le Sud. Dans le vieux monospace, Eugénie, coincée entre sa toute petite sœur Juliette et sa sœur adolescente Adèle, elle-même accompagnée de sa meilleure copine, a du mal à trouver sa place. Ni grande, ni petite, elle est celle du milieu... L’été de ses dix ans, elle le vit dans un drôle d’état entre joie et tristesse, bonheur des randonnées en vélo ou en canoé, plaisir des jeux de l’enfance et amertume de perdre Adèle qui la snobe et ne pense qu’aux garçons. Des émotions changeantes tandis qu’elle prend conscience de son corps et du regard des autres. L’amour la dégoûte et pourtant, voilà que son cœur s’emballe devant un jeune joueur de tambour aperçu dans la fanfare du 14 juillet. Qu’est-ce qui se passe cet été ? Tout est presque pareil que les autres années, et pourtant Eugénie ne se reconnaît plus. Un récit juste sur cette période toute en pointillés et en pudeur : la pré-puberté. Sous forme de chronique familiale tendre et humoristique, un roman aux couleurs de vacances à lire toute l'année.



Au nom de l'ours
Catherine DABADIE
Au nom de l'ours

Dès 9 ans

Lucrèce vit dans une gare désaffectée, au pied des montagnes, dans une vallée sauvage et reculée, où le dernier ours du pays a trouvé refuge. À treize ans, elle souffre d'être mise au ban de son village par la faute de ses parents, des militants écolos bohèmes qui s'opposent vigoureusement à la construction d'un tunnel qui éventrera la montagne pour faire passer des camions. Lucrèce voudrait vivre comme tout le monde, avoir un smartphone, des vêtements à la mode et des amis. Quand elle entre enfin au collège et qu'elle tombe amoureuse de Simon, un Parisien déraciné et individualiste, elle pense pouvoir grandir selon ses propres choix. Mais Simon n'est autre que le fils du chef de chantier... Terrible dilemme pour l'adolescente alors que le conflit gronde entre pro et anti-tunnel à l'approche du début des travaux.