résultats de la recherche
[ Roman ado ] : 69 résultats trouvés

Notice: Undefined index: REDIRECT_URL in /home/asj/www/actes-sud-junior.fr/include/aff_results.php on line 4
Mauvais sang
Catherine DABADIE
Mauvais sang

traduit
Dès 14 ans

Giacomo a dix ans quand il découvre, après une descente de la police chez lui en pleine nuit, une vérité difficile à avaler : son père n’est pas qu’un simple carrossier à la sortie de la ville, il exerce des activités autrement plus lucratives et beaucoup plus illégales aussi. Il a juré fidélité à une autre « famille » : la mafia. Son père en prison, le garçon grandit dans une culture machiste et, à l’adolescence, son oncle Riccardo l’initie aux opération de racket chez les commerçants, le pizzo. Jusqu’au jour où l’une d’elles finit mal. L’adolescent est arrêté et un juge décide d’une mesure d’éloignement dans le nord de l’Italie. Le petit caïd se retrouve du jour au lendemain coincé dans un vaste domaine viticole... dirigé par des femmes. Sous sa nouvelle identité, Giacomo devenu Otto se cherche, entre conflit de loyauté avec son clan, velléités d’émancipation et idylle secrète avec la belle Livia.

Darling #hiver
Charlotte ERLIH
Julien DUFRESNE-LAMY
Darling #hiver

Adolescent
Dès 14 ans

À la rentrée de janvier, Pierre vient de se faire larguer par Agathe. Vivant dans l’ombre d'un père tyrannique, il se réfugie habituellement dans l’humour. Mais depuis sa rupture, il n’a plus goût à rien. Pour tenter de lui remonter le moral, son meilleur ami Solal l’encourage à créer des vidéos sur Youtube. Et qui sait, devenir célèbre pourrait être un moyen de reconquérir la superficielle Agathe accro aux influenceurs. Tournant en dérision son angiome sur le visage, Pierre crée son compte “Pierrot la Tache”. Ses premiers essais sont un échec. Solal, en tant que monteur des vidéos, essaie de donner des conseils à son ami. Pierre se vexe, une dispute éclate, Solal déguerpit sur son skate. Il file, tant aveuglé par la colère qu’il ne voit pas la voiture qui arrive sur le côté...  En racontant sans filtre son drame personnel, le succès frappe soudain à la porte de Pierre et redistribue les cartes complètement. Le voilà adoubé par les Youtubeurs les plus célèbres, star du bahut, et repéré par des agents… Ce deuxième tome de la tétralogie Darling explore les vertiges de la starification à l’heure des réseaux sociaux, comment elle chamboule l’existence, peut briser une amitié et faire naître la haine.

 
Darling #automne
Charlotte ERLIH
Julien DUFRESNE-LAMY
Darling #automne

Dès 14 ans

Le jour de la rentrée, après les cours, May reçoit un mystérieux message d’un compte Insta privé : « Tu étais si jolie aujourd’hui... ». Signé Y. Ce message est le premier d’une longue série. May est d’abord inquiète, méfiante, elle pense à toutes ces histoires d’emprise virtuelle – Y serait un pédophile ? un recruteur de Daesh ? un garçon torturé ? Mais puisque Y lui écrit tous les jours, sur un mode doux et romantique, May se sent de plus en plus rassurée. Y est adorable et il semble la connaître de près. En parallèle, Néo, son frère jumeau que tout oppose et expert des nouvelles technologies, traque l’inconnu en espionnant les communications de tous les suspects possibles du bahut. Il pense que s’il découvre l’identité d’Y, sa sœur, qui le snobe, s’intéressera de nouveau à lui. Pendant des semaines, May vit intensément cette histoire si belle et si différente et avec ses copines, elle tente de démasquer le mystérieux prétendant : quel garçon du bahut ou de leur bande pourrait bien se cacher derrière Y ? Sans parvenir à connaître le nom de son admirateur, May tombe éperdument amoureuse d'Y. Elle le supplie de se révéler. Le jour enfin de leur rendez-vous, alors qu’Y attend déjà sur la place, May s’approche, nerveuse mais confiante. Elle croit en leur amour. Mais la jeune fille est à deux doigts de totalement déchanter. 

Le premier tome d'une tétralogie qui traite chez les ados de l'amitié, des expérimentations de l'amour, des risques de s'exposer, à l'ère des réseaux sociaux. Et qui promet d'être addictive...

Les derniers des branleurs
Vincent MONDIOT
Les derniers des branleurs

traduit
Dès 15 ans

Gaspard, Minh Tuan et Chloé sont les trois losers du lycée. Le trio inséparable sèche les cours, passe son temps à glander entre fumettes, gueules de bois et infinies discussions sans queue ni tête sur la sexualité des schtroumpfs. Pour les trois élèves de terminale, le bac est un horizon lointain et sans intérêt. Mais le jour où leur prof principale, à bout de patience et d’arguments, les traite de « branleurs », les voilà estomaqués. Une pointe d’orgueil les pousse finalement à vouloir décrocher ce diplôme. Ce qui n’est pas gagné. C'est là qu'intervient Tina, jeune migrante surdouée récemment arrivée dans leur lycée. Se met alors en place un stratagème de triche probablement bien trop compliqué pour les trois ratés autoproclamés... Avec un esprit punk et BD, des airs à la Riad Sattouf, l'héritage de Salinger, un roman drôle et provoquant, bourré de références à la culture populaire.

 
A tire d'elle - 1973
Pascal RUTER
A tire d'elle - 1973

Dès 15 ans

Septembre 1973. Solweig fait sa rentrée en seconde. La vie reprend son cours, même si cette année s’annonce différente des précédentes : son petit ami Valentin n’est pas dans son lycée mais apprenti mécanicien, ses parents ont divorcé, et sa meilleure amie Julie est obsédée par le sexe. Solweig, elle, ne se sent pas encore prête. Entre les répétitions du groupe de rock de Valentin, les boums, les visites chez un discret professeur d’histoire, une virée en Angleterre, Solweig s’éveille avec lucidité aux réalités du monde et cherche sa voie. Chronique touchante d’une époque – celle des vinyles, des VHS et des cabines téléphoniques – mais l’adolescence est éternelle...

PLS
Joanne RICHOUX
PLS

traduit
Dès 15 ans

Soirée déguisée. Sacha navigue chez lui entre sa sœur jumelle, la fille dont il est amoureux et ses amis. De pièce en pièce, il traîne sa mélancolie et noie ses démons dans les volutes et les vapeurs d’alcool. Jeux de regards, frottements des corps, plaisirs furtifs, assauts repoussés… Les heures s’égrènent à vouloir tuer le temps. Bad trip ? Et si une lumière brillait quand même au bout de la nuit ? Un roman noir, au verbe vif et cru, qui se lit d’une traite. Une œuvre ancrée dans son époque, qui sonde les affres des solitudes adolescentes, les fêlures de chacun, mais fait aussi entendre l’urgence d’aimer et d’être aimé. 

 
Au nom de l'ours
Catherine DABADIE
Au nom de l'ours

Dès 9 ans

Lucrèce vit dans une gare désaffectée, au pied des montagnes, dans une vallée sauvage et reculée, où le dernier ours du pays a trouvé refuge. À treize ans, elle souffre d'être mise au ban de son village par la faute de ses parents, des militants écolos bohèmes qui s'opposent vigoureusement à la construction d'un tunnel qui éventrera la montagne pour faire passer des camions. Lucrèce voudrait vivre comme tout le monde, avoir un smartphone, des vêtements à la mode et des amis. Quand elle entre enfin au collège et qu'elle tombe amoureuse de Simon, un Parisien déraciné et individualiste, elle pense pouvoir grandir selon ses propres choix. Mais Simon n'est autre que le fils du chef de chantier... Terrible dilemme pour l'adolescente alors que le conflit gronde entre pro et anti-tunnel à l'approche du début des travaux.

Eddie, cyber-chien
Alice DOZIER
Eddie, cyber-chien

Dès 8 ans

Depuis la Grande Fuite, ce jour mystérieux où les animaux ont entièrement disparu du monde des humains, des créatures connectées les ont remplacés. Le jeune Samuel, qui n’a jamais connu les « vrais » animaux, a développé un lien très spécial avec Eddie, son chien virtuel. Dès qu’il rentre de l’école, il se précipite vers son micro-transmetteur pour projeter l’hologramme d’Eddie et partager avec lui l’heure du goûter. Mais un jour, son compagnon refuse d’apparaître. Impossible de réparer Eddie, un modèle connecté ancien qui n’est plus produit, mais pas question pour Samuel de le remplacer par un nouveau. Eddie est unique ! Face à l’incompréhension des adultes, Samuel s’enfuit pour trouver de l’aide chez les Exilés, des laissés-pour-compte qui ont la réputation d’être des as de la récupération et du bidouillage technologique.

 
Kill Screen
Joel A. SUTHERLAND
Hélène RIOUX (Traducteur)
Kill Screen

traduit de l' anglais (Canada)
Dès 10 ans

Après le décès brutal de ses parents, Ève se réfugie dans le monde virtuel pour oublier son chagrin. Elle est obsédée par Kill Screen, un jeu vidéo impossible à battre. Jusqu’à ce qu’elle découvre comment vaincre l’ennemie ultime du jeu. Mais en battant la Fumerolle, Ève a relâché ce fantôme dans le monde réel où il détruira tous les êtres vivants et réduira leurs âmes en esclavage. C’est maintenant à Ève et à son ami Harold d’arrêter la Fumerolle et de nous sauver tous. Un roman pour les amateurs de frissons, par l’auteur de La maison abandonnée.

J'ai tué un homme
Charlotte ERLIH
J'ai tué un homme

Dès 14 ans

Surmenage scolaire, pic de stress, ou trouble plus grave ? Arthur est hospitalisé pour cause d’épisode délirant. Le collégien passionné d’histoire se prend depuis peu pour Germaine Berton, une militante anarchiste, meurtrière d’un leader de l’Action française en 1923... Qu’arrive-t-il à Arthur, qui ne reconnaît plus les siens ni le monde qui l’entoure ? Parents, professeurs, camarades de classe, médecins, tous s’interrogent. Avec leur sensibilité, et aussi leurs peurs.