résultats de la recherche
ados : 158 résultats trouvés
Gisèle Halimi :
Jessie MAGANA
François ROCA (Illustrateur)
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Gisèle Halimi : "Non au viol"

Dès 12 ans

Sarah, une adolescente, rêve de rencontrer Gisèle Halimi, l’avocate et féministe, célèbre pour ses luttes pour les droits des femmes. À travers l’histoire de Sarah, qui a vécu elle-même le traumatisme d'un viol, Jessie Magana évoque le parcours et les luttes de Gisèle Halimi qui restent plus que jamais d’actualité : aujourd’hui encore, 75 000 femmes sont violées chaque année en France, ce combat est loin d’être terminé.

Frida Kahlo :
Elsa SOLAL
François ROCA (Illustrateur)
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Frida Kahlo : "non à la fatalité "

Dès 12 ans

Toute sa vie, Frida Kahlo a souffert. Victime de la poliomyélite dans son enfance, puis d'un grave accident à son entrée dans l'âge adulte, elle a dû vivre et créer avec un corps qui l'obligeait à rester souvent allongée et qui ne se faisait jamais oublier. Pourtant elle n'a jamais cessé de peindre ni d'aimer.

 
Pablo Neruda :
Bruno DOUCEY
François ROCA (Illustrateur)
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Pablo Neruda : "Non à l'humanité naufragée"

Dès 12 ans

La plus grande fierté de sa vie. Le poète chilien Pablo Neruda, magistral écrivain, prix Nobel de littérature, condamné à l’exil politique, parlait ainsi du «Winnipeg», ce bateau grâce auquel il accomplit le sauvetage de milliers de réfugiés espagnols en 1939. Une aventure étonnante et méconnue qui résonne de manière brûlante avec notre actualité.

Quand les trains passent...
Malin LINDROTH
Jacques ROBNARD (Traducteur)
Quand les trains passent...

traduit du suédois
Dès 15 ans
Adolescent

C’était il y a dix-sept ans. La narratrice se souvient de ses années de lycée et d'une certaine Suzy, une fille paumée à qui on avait fait croire qu’un garçon de la classe était amoureux d’elle. Personne ne pensait qu’elle marcherait dans l’histoire à ce point, mais pour se sentir aimée, Suzy était prête à tout. De défis idiots en mensonges, le canular avait dégénéré jusqu’au sordide : un viol collectif. Dix-sept ans de silence et celle qui fut spectatrice passive parle. Une confession brute, brutale. Un texte qui prend à la gorge.

 
Les derniers des branleurs
Vincent MONDIOT
Les derniers des branleurs

Dès 15 ans

Gaspard, Minh Tuan et Chloé sont les trois losers du lycée. Le trio inséparable sèche les cours, passe son temps à glander entre fumettes, gueules de bois et infinies discussions sans queue ni tête sur la sexualité des schtroumpfs. Pour les trois élèves de terminale, le bac est un horizon lointain et sans intérêt. Mais le jour où leur prof principale, à bout de patience et d’arguments, les traite de « branleurs », les voilà estomaqués. Une pointe d’orgueil les pousse finalement à vouloir décrocher ce diplôme. Ce qui n’est pas gagné. C'est là qu'intervient Tina, jeune migrante surdouée récemment arrivée dans leur lycée. Se met alors en place un stratagème de triche probablement bien trop compliqué pour les trois ratés autoproclamés... Avec un esprit punk et BD, des airs à la Riad Sattouf, l'héritage de Salinger, un roman drôle et provocant, bourré de références à la culture populaire.

A tire d'elle - 1973
Pascal RUTER
A tire d'elle - 1973

Dès 15 ans

Septembre 1973. Solweig fait sa rentrée en seconde. La vie reprend son cours, même si cette année s’annonce différente des précédentes : son petit ami Valentin n’est pas dans son lycée mais apprenti mécanicien, ses parents ont divorcé, et sa meilleure amie Julie est obsédée par le sexe. Solweig, elle, ne se sent pas encore prête. Entre les répétitions du groupe de rock de Valentin, les boums, les visites chez un discret professeur d’histoire, une virée en Angleterre, Solweig s’éveille avec lucidité aux réalités du monde et cherche sa voie. Chronique touchante d’une époque – celle des vinyles, des VHS et des cabines téléphoniques – mais l’adolescence est éternelle...

 
Esperluette
Anne VANTAL
Esperluette

Dès 15 ans

Cette lettre à Jordan, elle a brusquement éprouvé le besoin de l’écrire, après être retournée par hasard sur le « lieu du crime ». Une lettre pour parler d’elle, de lui, de leur passé. Il lui aura fallu des années pour trouver les mots de leur histoire, celle de gamins inséparables complices des mauvais coups, devenus lui petit escroc pervers et elle lâche aventurière. Jusqu’au funeste épilogue...  Comment se pardonner, se racheter ?

PLS
Joanne RICHOUX
PLS

Dès 15 ans

Soirée déguisée. Sacha navigue chez lui entre sa sœur jumelle, la fille dont il est amoureux et ses amis. De pièce en pièce, il traîne sa mélancolie et noie ses démons dans les volutes et les vapeurs d’alcool. Jeux de regards, frottements des corps, plaisirs furtifs, assauts repoussés… Les heures s’égrènent à vouloir tuer le temps. Bad trip ? Et si une lumière brillait quand même au bout de la nuit ? Un roman noir, au verbe vif et cru, qui se lit d’une traite. Une œuvre ancrée dans son époque, qui sonde les affres des solitudes adolescentes, les fêlures de chacun, mais fait aussi entendre l’urgence d’aimer et d’être aimé. 

 
Ma nuit d'amour
Frédérique DEGHELT
Ma nuit d'amour

Dès 15 ans

Elle a 15 ans et se trouve vraiment idiote. Comment a-t-elle pu croire que ce garçon de 21 ans ne la prenait pas pour une gamine ? Pourtant il l'a dit, elle l'entend encore chuchoter à son oreille : "Bientôt, nous passerons toute la nuit ensemble toi et moi, et nous ferons l'amour." Aucun garçon ne lui avait dit une chose pareille ; alors elle veut y croire.

Météore
Antoine DOLE
Météore

Dès 15 ans

Née garçon, Sara se sait être fille depuis la prime enfance. Avant même de pouvoir le formuler, de le comprendre. Mais elle a dû grandir emprisonnée dans un corps subi, moulée dans les lois de la masculinité, à ne pas pouvoir supporter son reflet dans un miroir. Une erreur ? Une anomalie ? Il fallait un changement, un réalignement de ce corps, et c’est à seize ans que Sara débute sa transition pour être celle qu’elle est, se sentir enfin vivante. S’autoriser à être un météore que plus rien n’arrête, même pas les coups et les insultes. Un monologue saisissant et maîtrisé sur un sujet trop longtemps tabou. Un plaidoyer pour la tolérance.