Pierre-Henry GOMONT

Né en 1978, Pierre-Henry Gomont a exercé différentes professions, dont celle de sociologue, avant de devenir auteur de bandes dessinées. En 2010, il fait ses premiers pas dans le 9e art et participe à l'album collectif 13m28 (Manolosanctis). En 2011, il signe son premier album, Kirkenes (Les Enfants rouges), scénarisé par Jonathan Châtel. Au cours de la même année, il écrit et dessine Catalyse (Manolosanctis). Début 2012, il publie Crématorium (Kstr), écrit par Éric Borg. Il enchaîne ensuite les titres : Rouge karma (Sarbacane, 2014), avec Eddy Simon, et, en solo, Les Nuits de Saturne (Sarbacane, 2015) et Pereira prétend (Sarbacane, 2016). Pour cet album, adapté du roman d'Antonio Tabucchi, il reçoit le Grand Prix RTL de la bande dessinée ainsi que le prix de la bande dessinée historique des Rendez-vous de l'Histoire de Blois.

Chez Dargaud, il est l'auteur de Malaterre et La fuite du cerveau.

En 2020, il fait son entrée au catalogue d'Actes Sud junior avec l'album La Grande École qu'il signe avec Nicolas Mathieu.

Et en 2021, Le secret des parents.

Il vit et travaille à Bruxelles.

 

 



https://
https://
Le secret des parents
Nicolas MATHIEU
Pierre-Henry GOMONT (Illustrateur)
Le secret des parents

Pourquoi les grandes personnes sont-elles si méchantes avec les enfants ? Le petit Kleber ne cesse de s’interroger. Jusqu’à ce qu’un jour, sa grand-mère lui révèle un secret : si les adultes sont si grognons, c’est parce qu’eux-mêmes ont oublié qu’ils étaient autrefois des enfants. Alors, Kleber se jure que lui n’oubliera jamais. Mais le temps passe, et les étés se succèdent… Une parabole touchante signée Nicolas Mathieu.

La grande école
Nicolas MATHIEU
Pierre-Henry GOMONT (Illustrateur)
La grande école

Remis en vente à l’occasion de la rentrée des classes, un album pour préparer petits (et grands !) à cet évènement. Un père et son fils parcourt le chemin qui mène à l’école, la grande école, car c’est le jour de la rentrée des classes ! A travers cet émouvant duo, Nicolas Mathieu réussit le pari délicat de trouver les mots justes, aussi bien pour les parents que pour les enfants. Un album malicieux, sur la complicité entre un père et son fils, un brin mélancolique… un petit bijou de sensibilité !