Catherine DABADIE

Journaliste et scénariste de formation, CATHERINE DABADIE voyage beaucoup. Elle vit aujourd’hui à Strasbourg.

Chez Actes Sud junior, elle est l'autrice de Mauvais sang, Au nom de l’ours et Dernière manche.

Dernière manche
Catherine DABADIE
Dernière manche

Le père de Manoé est marin-pêcheur à Calais. Un matin brumeux, alors qu’il conduit son fils au collège, une ombre apparaît dans le faisceau des phares de la voiture. S’ensuit un impact léger, mou, mais aucune trace de choc. Près de là, dans un terrain vague, Manoé tombe sur un garçon de son âge, blessé et en panique, qui le supplie de ne pas appeler les secours. C’est un de ces jeunes migrants prêts à prendre tous les risques pour passer en Angleterre. Manoé aussi veut se rendre là-bas. Un peu pour assister à un match de foot, beaucoup pour y retrouver sa mère. C'est le début d’une amitié imprévisible soudée par un projet commun : traverser la manche, quel qu’en soit le prix. Un roman qui rejoint l’actualité, palpitant, humainement fort et engagé.

Mauvais sang
Catherine DABADIE
Mauvais sang

Giacomo a dix ans quand il découvre, après une descente de la police chez lui en pleine nuit, une vérité difficile à avaler : son père n’est pas qu’un simple carrossier à la sortie de la ville, il exerce des activités autrement plus lucratives et beaucoup plus illégales aussi. Il a juré fidélité à une autre « famille » : la mafia. Son père en prison, le garçon grandit dans une culture machiste et, à l’adolescence, son oncle Riccardo l’initie aux opération de racket chez les commerçants, le «pizzo». Jusqu’au jour où l’une d’elles finit mal. L’adolescent est arrêté et un juge décide d’une mesure d’éloignement dans le nord de l’Italie. Le petit caïd se retrouve du jour au lendemain coincé dans un vaste domaine viticole... dirigé par des femmes. Sous sa nouvelle identité, Giacomo devenu Ottos

 
Au nom de l'ours
Catherine DABADIE
Au nom de l'ours

Lucrèce vit dans une gare désaffectée, au pied des montagnes, dans une vallée sauvage et reculée, où le dernier ours du pays a trouvé refuge. À treize ans, elle souffre d'être mise au ban de son village par la faute de ses parents, des militants écolos bohèmes qui s'opposent vigoureusement à la construction d'un tunnel qui éventrera la montagne pour faire passer des camions. Lucrèce voudrait vivre comme tout le monde, avoir un smartphone, des vêtements à la mode et des amis. Quand elle entre enfin au collège et qu'elle tombe amoureuse de Simon, un Parisien déraciné et individualiste, elle pense pouvoir grandir selon ses propres choix. Mais Simon n'est autre que le fils du chef de chantier... Terrible dilemme pour l'adolescente alors que le conflit gronde entre pro et anti-tunnel à l'approc