Bruno DOUCEY
Bruno DOUCEY

BRUNO DOUCEY, né en 1961 dans le Jura, est poète, éditeur de poètes, mais aussi romancier et essayiste. Après avoir dirigé les éditions Seghers, il a créé en 2010 sa propre maison qui porte son nom. Il voue régulièrement sa plume au destin des poètes qu’on assassine. Il consacre d’abord un roman au chanteur chilien Victor Jara, tué par les sbires de Pinochet (Victor Jara : “Non à la dictature”), puis à Lorca, tombé sous les balles franquistes (Federico García Lorca : “Non au franquisme”) et à Lounès Matoub, chanteur originaire de Kabylie assassiné en 1998 (Lounès Matoub "Non aux fous de dieu") tous trois dans la collection “Ceux qui ont dit non” dirigée par Murielle Szac. Il redonne vie à la jeune résistante juive Marianne Cohn, assassinée par les nazis (Si tu parles, Marianne, Elytis), avant de se glisser dans la peau de Max Jacob (Le Carnet retrouvé de monsieur Max, Éd. B. Doucey). Son dernier recueil, Ceux qui se taisent (Éd. B. Doucey), donnait déjà la parole à une mère dont le fils était tombé dans l’intégrisme.

Gustave Courbet : non au conformisme
Maria POBLETE
Murielle SZAC
Elsa SOLAL
Bruno DOUCEY
François ROCA (Illustrateur)
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Gustave Courbet : non au conformisme

Juin 1873. Gustave Courbet s’apprête à prendre le chemin de l’exil vers la Suisse et rumine sa rage. Cet artiste peintre réputé est un colosse qui ne plie jamais l’échine. Un insoumis qui porte haut et fort depuis toujours une vision de la peinture progressiste et naturaliste, loin des codes imposés et des carcans académiques. Mais son engagement politique aux côtés des Communards lui coûte cher : le voici obligé de fuir pour échapper à la prison et à la ruine. Au cours de ce dernier voyage, il revisite sa vie, revoit ses actes qui ont scandalisé les bourgeois et revendique son anticonformisme d’avant-garde. Un roman écrit à plusieurs mains.

 

Non à l'individualisme
Elsa SOLAL
Gérard DHOTEL
NIMROD
COLLECTIF
Bruno DOUCEY
Murielle SZAC
Maria POBLETE
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Non à l'individualisme

Six nouvelles autour du thème de la révolte contre l'individualisme, fruits d'une résidence collective d'auteurs de la collection Ceux qui ont dit non. Le harcèlement au travail, le racisme quotidien, la dictature, la misère, une catastrophe naturelle sont autant de fléaux contre lesquels la solidarité peut gagner.

 
Lounès Matoub :
Bruno DOUCEY
François ROCA (Illustrateur)
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Lounès Matoub : "Non aux fous de Dieu"

Toute sa vie, Lounès Matoub a, à travers ses chansons, combattu l'intégrisme. Poète de la langue des Kabyles, le tamazight, il a refusé très jeune l'arabisation de sa région. Enlevé par des islamistes, puis relâché, il devient célèbre au début des années 1990, avant de se faire assassiner en 1998 par ceux qui ne supportaient pas sa liberté de penser.

Non à l'intolérance
COLLECTIF
Bruno DOUCEY
Murielle SZAC
Maria POBLETE
Elsa SOLAL
Gérard DHOTEL
NIMROD
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Non à l'intolérance

Le recueil de nouvelles issu de la résidence Ceux qui ont dit non à Château-Arnoux en 2015. Une révolte collective contre les ravages de l'intolérance.

 
Victor Jara :
Bruno DOUCEY
Victor Jara : "Non à la dictature"

Le 11 septembre 1973, à Santiago du Chili, Augusto Pinochet prend le pouvoir et installe une dictature à la place du gouvernement démocratique du président Allende. Ce jour-là, Victor Jara, un jeune auteur-compositeur proche des socialistes, est arrêté et emprisonné avec des centaines d'autres personnes dans le stade de Santiago. Il y sera exécuté, mais son chant de protestation continuera de résonner dans les mémoires, comme un hymne à la liberté des peuples.

Federico Garcia Lorca :
Bruno DOUCEY
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Federico Garcia Lorca : "Non au franquisme" (NE)

En 1936, le poète et écrivain Federico Garcia Lorca est arrêté et fusillé par les milices franquistes. Ses derniers jours sont racontés ici par la voix d'un jeune phalangiste.