Hubert Beuve-Méry : "Non à la désinformation"

Hubert Beuve-Méry :

agrandir l'image
Frédéric PLOQUIN
Murielle SZAC (Directeur de collection)
Hubert Beuve-Méry : "Non à la désinformation"
Dès 12 ans
Adolescent


Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, en 1945, Hubert Beuve-Méry fonde le journal Le Monde. Plusieurs dizaines d'années plus tard, un jeune journaliste décide de proposer à son journal le portrait de cet homme, qui a marqué l'histoire du journalisme, et part à la rencontre des personnes - Julien le Savoyard, le Père Janvier, l'inspecteur Charles Hennet...- qui ont croisé sa route et parfois influé sur son destin. Il découvre ainsi celui qui défendit une certaine vision du journalisme, loin des paillettes, des cocktails et de l'appât du gain. Être journaliste, pour Hubert Beuve-Méry qui ne s'est jamais départi de sa rigueur et de son exigence, c'était fournir une information juste et vérifiée plus d'une fois, une information qui ne sert personne d'autre que la vérité, une information qui n'a besoin d'aucune image pour parler.


Il y eut dans la vie de Frédéric Ploquin une rencontre décisive, celle du fondateur du journal Le Monde, Hubert Beuve-Méry. C'est par la fidélité à ses valeurs qu'il est devenu journaliste. Il nous en livre un portrait pudique et chaleureux, bien loin de l'information spectacle.

Journaliste d'investigation français, spécialisé dans les milieux de la police, du banditisme et du renseignement, il est actuellement grand reporter à l'hebdomadaire Marianne, après avoir travaillé à L'Événement du jeudi.

 

Ses dernières publications :

La colonie du docteur Schaefer : Une secte au pays de Pinochet, en collaboration avec Maria Poblete, Fayard, 2004.
Parrains et caïds, tome 1 : La France du grand banditidme dans l'œil de la PJ, Fayard, 2005.
Parrains et caïds, tome 2 : Ils se sont fait la belle, Fayard, 2007.
Mafia and co, tome 1 : Ils se sont évadés, collectif, 12 bis, 2008.